Aller au contenu principal

Epuration d'eau

Le principe de la station d’épuration 

  • L'eaux usées des riverains sont évacuées vers les égouts via un raccordement propre à chaque habitation. Le réseau d’égouts achemine les eaux usées de l’agglomération vers un collecteur par l’intermédiaire d’un déversoir d’orage.
  • Les collecteurs d’eaux usées récoltent les eaux en provenance des égouts et les acheminent vers la station d’épuration.
  • L’objectif de la station d’épuration est de traiter les eaux usées avant leur rejet en milieu naturel.

La Société publique de Gestion de l’Eau (S.P.G.E.)

La Société Publique de Gestion de l’Eau (S.P.G.E.) a été créée en 1999 pour développer et accélérer les programmes d’épuration des zones urbanisées. 
Pour tout savoir sur le rôle de la SPGE et ses chantiers en cours: www.spge.be.

 

Plans communaux généraux d’égouttage (P.C.G.E.) - Plans d’Assainissement par Sous-bassin Hydrographique (P.A.S.H.)

Élaborés en 2001, les plans communaux généraux d’égouttage (P.C.G.E.) sont progressivement remplacés par les plans d’assainissement par sous-bassin hydrographique (P.A.S.H.). En attendant l’approbation définitive des P.A.S.H., la commune peut rendre applicable le régime d’assainissement autonome proposé au projet de P.A.S.H. moyennant accord du Ministre et de la S.P.G.E.

En Région wallonne, l’eau se gère depuis le 20 juillet 2003, au niveau des sous-bassins hydrographiques. Il y a, en Wallonie, 14 sous-bassins qui ont fait l’objet d’une analyse particulière et qui ont donné naissance à 14 P.A.S.H. Ces 14 P.A.S.H. définissent les zones soumises aux différents régimes d’assainissement.

Par arrêté du 22 mai 2003, le Gouvernement wallon a adopté le Règlement général d’assainissement des eaux urbaines résiduaires (RGA). Ce règlement définit trois régimes d’assainissement et prévoit un plan d’assainissement par sous-bassin hydrographique en remplacement des anciens plans communaux généraux d’égouttage (P.C.G.E.). Chaque plan d’assainissement comprend trois types de zones d’assainissement.

Les 3 zones d’assainissement

  • Les zones à régime d’assainissement collectif sont des zones dans lesquelles il y a ou il y aura des égouts et où l’épuration se fait, comme son nom l’indique, de manière collective.
  • Les zones à régime d’assainissement autonome sont des zones dans lesquelles les habitants doivent assurer eux-mêmes, individuellement ou en petite collectivité, l’épuration des eaux usées. Elles devront donc être équipées d’un dispositif complet d’épuration des eaux usées.
  • Les zones transitoires sont les zones qui n’ont pu encore être classées pour diverses raisons, mais auxquelles sera appliqué à terme l’un des deux régimes précédents, soit collectif, soit autonome. Dans un premier temps, ces zones seront donc équipées d’un dispositif de prétraitement des eaux usées.

Techniques d’assainissement des eaux usées

L’ÉPURATION

  1. Première phase: prétraitement ou décantation Avant d’être traitées ou épurées les eaux usées doivent faire l’objet d’une décantation: les matières lourdes rejoignent le fond pour former les boues, tandis que les matières légères remontent à la surface pour former le chapeau (essentiellement des graisses). Ce rôle de prétraitement est généralement effectué par la fosse septique ou fosse de décantation dont l’étanchéité et le volume suffisant conditionnent le bon fonctionnement.
  2. Deuxième phase: traitement des eaux Il existe deux types de dispositifs :
    1. dispositifs dits «extensifs»: ceux-ci rassemblent les systèmes d’épuration qui ont pour principe le traitement naturel via filtre planté, lagune, zone humide reconstituée, etc. sans intervention mécanique.
    2. dispositifs dits «intensifs»: ceux-ci rassemblent les systèmes d’épuration avec traitement mécanique et oxygénation; on relève plusieurs techniques (biomasse fixée sur des supports fixes ou mobiles, boues activées, systèmes à biodisques, filtre bactérien aérobie)
  3. Troisième phase: décantation secondaire des eaux (selon les systèmes) À ce stade-ci, on peut trouver une «recirculation» ou reprise des boues décantées par pompe ou airlift avec retour de celles-ci vers le décanteur primaire.

 

L’ÉVACUATION

La législation prévoit l’évacuation de vos eaux épurées par une voie artificielle d’écoulement (canalisation de voirie, fossé, etc.) ou dans une eau de surface (ruisseau, étang, etc.).

 

Prime à l’installation d’un système d’épuration individuelle

C’est principalement pour installer des systèmes d’épuration en zone à régime d’assainissement autonome que la prime a été prévue.

Pour des infos complètes à propos de l’assainissement individuel des eaux usées en Région wallonne, voir le site de la Région wallonne http://mrw.wallonie.be/dgrne ou http://environnement.wallonie.be, ensuite cliquez sur “eau” puis sur “épuration individuelle”. 
Pour un aperçu complet, demandez la brochure gratuite “Tout savoir sur l’épuration des eaux en région wallonne” au numéro vert de la Région wallonne 0800/11 901.

Sur notre entreprise

Vandotec est actif depuis 1978 et est synonyme de qualité , flexibilité et l'orientation du client .

La société est active dans 5 domaines d'installation: stations-service, carwash, travaux de génie civil, systèmes de nettoyage et projets d'eau  

Nouvelles

Plus de nouvelles